Tourdeco.com : accueil > actualités

Actualités Presse

 

Qui sommes-nous ?

© Mediaforest

Les articles

 

 

Salon des arts du bois de Mimizan : entretien avec Michel Malaussane, tourneur d'art sur bois dans les Landes.

Du 16 au 18 juillet avait lieu le 1er Salon des arts du bois de Mimizan. Organisé par la
Communauté de Communes dans le cadre des animations de Mimizan - la Cité du bois, il a
accueilli onze artisans du bois issus de différents corps de métier (ébéniste, sculpteur,
tourneur, marquetteur, fustier, etc.) qui ont exposé leur savoir-faire et témoigné d'un
métier qu'ils exercent avec passion. C'est le cas de Michel Malaussane, tourneur d'art sur
bois amoureux de son métier, créateur d'objets en bois tourné à Pujo le Plan (40).


Salon des arts du bois de Mimizan - juillet 2005Michel Malaussane, artisan de talent, fervent et prolixe défenseur
de l'artisanat en général et du tournage en particulier, était pourtant il
y a quelques années encore… ingénieur informaticien, avant de devenir
tourneur d'art il y a quatre ans seulement. Le déclic? L'odeur de
l'atelier de son grand-père ébéniste, mais aussi le choix de la qualité
de vie et d'un travail manuel au contact de la nature. Très attaché au
terme d'artisanat, il y voit avant tout un travail manuel, le fait de
fabriquer un objet soi-même de A à Z, et de le prouver en montrant
aux gens non seulement le travail fini mais aussi le travail en train de
se faire. Il est d'ailleurs venu accompagné de son tour et transforme
sous les yeux du public des bouts de bois apparemment anodins en objets d'art.

Salon des arts du bois de Mimizan - juillet 2005250 tourneurs d'art sur bois en France
En France, 250 artisans seulement exercent l'art du tournage sur
bois. Et parmi eux, 45% de femmes, tient à souligner Michel
Malaussane, pour qui les femmes tourneurs ont des qualités
particulières qui portent le tournage à sa perfection. "Elles ont plus de
minutie et de précision que les hommes dans ce domaine. Elles
réalisent souvent des objets plus petits, avec une volonté de
perfection du moindre détail qui nous fait parfois défaut".
Des tourneurs sur bois se sont regroupés au sein du GPTO
(Groupement des Professionnels TOurneurs d'Art), initié par la
Chambre des métiers de la Vienne et présidé par Antoine Pierre. Milieu d'échanges d'idées,
l'association a également pour objectif de promouvoir le tournage d'art et de susciter des vocations,
notamment grâce à des expositions organisées dans toute la France. Le métier est en effet menacé
de disparition.
Pour preuve, l'outillage du tourneur, d'ailleurs très coûteux, est difficile à se procurer. Selon
M.Malaussane, seuls trois fabricants au monde proposent les meilleurs outils : l'un en Angleterre, un
autre en Australie, un troisième en Nouvelle-Zélande. "Ce sont des pays où l'artisanat est très
développé, et qui comptent beaucoup de tourneurs, donc un marché conséquent, à la différence de la
France, où l'outillage de l'ébéniste ou du menuisier, par exemple, seront beaucoup plus mis en avant."
Et pourtant, la fascination pour cet art et la passion du matériau bois semblent ne demander qu'à
être réveillées : en trois jours de Salon, Michel Malaussane a reçu pas moins de vingt demandes de
stage de jeunes gens séduits par ce qui sera peut-être un jour leur vocation.

Salon des arts du bois de Mimizan - juillet 2005Imagination et passion du bois
L'art du tournage, "faculté de donner la forme souhaitée à une pièce de bois en la
façonnant avec un tour", consiste, au-delà de la technique pointue qu'il nécessite,
à se laisser guider par son imagination, mais aussi par le bois lui-même. "Dans le tournage d'art, on ne sait pas à l'avance ce que l'on va faire. Une veine particulière
peut nous dévier du plan initial ; l'imagination se construit au fur et à mesure."
Avec un mot d'ordre : ne pas forcer la nature, comme le font les tours
numériques, de moins en moins chers. L'art du tournage, c'est la recherche du
petit détail qui va donner du cachet à une pièce : c'est tirer partie d'un défaut,
d'une maladie sur une pièce de bois apparemment anodine, inutile, ramassée au
sol…
Les qualités indispensables d'un tourneur d'art ? "L'imagination, l'amour du bois, la passion de la
nature". Michel Malaussane pousse ces traits de caractère jusqu'à voyager dans les plus belles forêts
du monde : celles du Brésil notamment, qui possédaient il y a 15 ans encore plus de 3500 espèces
d'arbres différentes, 800 seulement aujourd'hui, mais toujours une richesse et une variété
d'essences de bois qu'on ne trouve nulle part ailleurs. "Cela fait partie du travail du tourneur d'aller
voir sur place, de découvrir l'environnement de l'arbre, le sol, ses conditions de vie. Sans aller
jusqu'au Brésil, un simple chêne a sa propre vie, sa personnalité. Le bois est un matériau noble,
vivant, impérissable : même coupé, transformé en objet, le bois a une durée de vie d'environ 1500
ans".
Le bois c'est aussi une odeur, des odeurs bien spécifiques, et si ce sont les effluves d'un atelier
d'ébénisterie qui ont provoqué en Michel Malaussane la passion du bois, elles commencent également
à gagner son fils qui, après des études de commerce, prend goût au travail artisanal. Ces odeurs qui
le passionnent, il tient à les faire partager à tous : sur son stand, toutes sortes d'essences de bois
sont offertes à la vue, au toucher et à l'odorat des visiteurs, preuve de l'étonnante diversité des
essences de bois dans le monde.

Plus d'infos :
Tourdeco - Michel Malaussane
"Au Bigné" - 40190 Pujo le Plan
Tel 06 24 25 51 44 - contact@tourdeco.com - www.tourdeco.com

 

 

Communauté de Communes de Mimizan

 

Copyright 2007 Tourdeco